Dans le contexte des graisses saines, nous avons une belle interview prête pour vous. Cette fois avec Natalie, fanatique du céto. Vous la connaissez peut-être déjà sur Instagram, où elle partage des recettes et des conseils cétoproof sous le nom de The Floor Is Carbs. Dans cette interview, vous découvrirez ce que le céto signifie pour elle, quelles sources de graisses sont importantes et pourquoi l'açai constitue une partie si importante de son alimentation.

  • Bonjour Natalie, tout d'abord merci beaucoup d'avoir pris le temps de faire cette interview. Comme toujours, nous vous demandons de donner une brève présentation de vous-même et de vos activités professionnelles.

    Je m'appelle Natalie, j'ai 31 ans (mais je le nie et je fais semblant d'avoir encore 22 ans) et je vis à Anvers avec mon petit ami et mon gigantesque carlin mignon. Depuis l'âge de 19 ans, j'ai ma propre école de danse que je dirige avec beaucoup de passion et d'amour et je veille à ce que petits et grands puissent profiter de différents styles de danse. J'ai étudié les sciences de la communication et j'ai immédiatement commencé à travailler comme enseignante dans l'enseignement professionnel à temps partiel à Vilvorde. Il y a environ 1 an et demi j'ai également lancé mon compte IG « the floor is carbs » sur lequel je partage mes moments forts, obstacles, défis, etc. de mon aventure cétogène. J'essaie également d'inspirer mes abonnés avec des plats à l'épreuve du céto. Je suis moi-même un bon vivant et un amoureux de la gastronomie.

  • Pourquoi as-tu commencé ton blog ? Quelle était votre motivation ?

    Ma première approche a été d'instaurer une sorte de « contrôle social ». J’avais l’impression que si je commençais le céto et le faisais connaître au monde extérieur, je serais plus motivé à m’y tenir. J’ai également pensé que ce serait formidable de pouvoir partager mes expériences avec le mode de vie cétogène avec d’autres. Après tout, « Keto » a une connotation très négative et beaucoup de gens semblent encore méfiants lorsqu'on en parle. Mon objectif principal était de montrer « mon approche » d'une manière très honnête et terre-à-terre. J'ai remarqué que Keto était là pour rester et j'ai aussi commencé à voir le plaisir d'une page IG. Je pense qu'il est important de rester fidèle à votre vision et d'être sélectif dans les collaborations que vous concluez. Par exemple, je ne montre que des produits tels que The Holy Berry qui m'aident véritablement dans mon mode de vie cétogène et que je pense que les autres devraient également connaître.

  • Vous étudiez également. De quelles études s’agit-il ? Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?

    Je suis actuellement la formation en « soins de santé orthomoléculaires » et je la combine avec une étude en « thérapie cétogène ». La nutrition est la base d’une bonne santé, c’est clair. C’est avec cette pensée en tête que j’ai commencé à lire et à rassembler des informations sur la médecine orthomoléculaire. Ils veulent que vous preniez votre santé en main en choisissant le bon régime alimentaire, éventuellement complété par des vitamines et des suppléments minéraux, et que vous n'utilisiez les médicaments conventionnels qu'en dernier recours.

  • D’où vient cette focalisation sur les graisses saines dans votre alimentation ?

    Pendant le régime cétogène, les graisses sont vos meilleures amies (après tout, vous passez des sucres comme carburant aux graisses). On me pose beaucoup de questions quant à savoir s'il est malsain de manger autant de graisses... Je comprends l'inquiétude, car les graisses (surtout les saturées) ont mauvaise réputation ! C'est vraiment dommage, car des études récentes montrent que notre corps a besoin d'une certaine quantité de graisse pour remplir des fonctions importantes.

  • Que pensez-vous d’un régime riche en graisses ?

    Saviez-vous que le mot « régime » vient du mot grec « diata » qui signifie règle de vie ? Je pense que c'est vraiment génial parce que les gens n'arrêtent pas de me demander combien de temps je veux suivre « ce régime céto »... Je n'ai pas eu l'impression de suivre un régime pendant une seule seconde. J’ai vraiment l’impression d’avoir ajusté et amélioré mon style de vie. Entre-temps, j'ai trouvé « ma propre voie » et je mange principalement des graisses saines, suffisamment de protéines et je choisis des glucides (lents) parmi les légumes, les produits laitiers, les noix et je profite principalement jusqu'à ce que je sois satisfait. Je n'aime pas peser et mesurer, compter et arithmétique. J'essaie principalement d'écouter (les signaux de mon) propre corps et d'agir en conséquence. Bravo au chemin (si une étiquette doit vraiment être apposée) « céto-mais-parfois-faible en glucides-mais-toujours-gentil-pour-mon-corps » !

  • Quelles sont vos sources de graisses préférées ? Avez-vous un pourcentage de sources de graisses animales par rapport aux sources de graisses végétales que vous essayez de respecter ?

    Dans tous les cas, j'évite les huiles « jaunes » comme l'huile de colza, l'huile de soja, l'huile végétale, etc. Celles-ci ont été hautement transformées, surchauffées et/ou modifiées et ont subi un processus très chimique. On les retrouve souvent dans la graisse de friture, les biscuits, les pâtisseries, les snacks, etc. Ceux-ci ne sont absolument pas doux pour votre corps et il faut les contourner en faisant un large virage (la marche est également autorisée).

    Il est extrêmement important que vous choisissiez des produits/ingrédients qui contiennent le bon type de graisses. En ce qui concerne les graisses saturées, je pense qu'il est important de choisir des sources naturelles comme l'huile de coco, la crème, le beurre de pâturage, le ghee, le beurre de noix, le beurre de cacao, l'huile MCT, etc. Dans la liste des graisses monoinsaturées, je vais pour les avocats, les noix, les olives et l'huile d'olive extra vierge. Enfin, je choisis les poissons gras, la viande non transformée, les œufs ainsi que le chia et les graines de lin comme graisses polyinsaturées.

  • Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui recherchent une alimentation adaptée à elles-mêmes ? Recommanderiez-vous le céto à tout le monde ?

    Mon corps est différent du vôtre (et heureusement). Il n’existe pas de « solution universelle » et c’est pourquoi il est si important de trouver ce qui fonctionne pour vous et qui s’intègre dans votre vie. Beaucoup dépend aussi de vos besoins, souhaits et objectifs personnels.

    Je crois que la suppression des glucides peut vraiment offrir une solution pour certains. Surtout si vous êtes résistant à l’insuline, je suis fermement convaincu que manger des aliments purs et non transformés est très bon pour votre corps. Si vous combinez cela avec peu de glucides et plus de graisses saines, vous vous assurez de ne pas mettre votre corps à rude épreuve et de maintenir votre taux de sucre dans le sang constant. Mais ne pas manger de glucides du tout est quelque chose que je ne comprendrai jamais.

  • Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent se lancer dans votre méthode ?

    Surtout, recherchez votre propre « limite en glucides » afin qu'elle devienne pour vous un mode de vie durable et agréable. Celui où l'on ressent : « oui, ça y est, ça me fait plaisir ». Essayez donc d'écouter au mieux votre propre corps, votre équilibre énergétique et votre appétit, et non les règles qui sont écrites. De plus, la préparation est essentielle. Trop souvent, les gens commencent le céto et cherchent ensuite seulement comment cela fonctionne et ce que c'est. Je ne saurais trop insister sur l’importance de faire suffisamment de recherches à l’avance. Sachez par quoi vous commencez et il sera alors beaucoup plus facile de persévérer...

  • L’açai constitue-t-elle une partie importante de votre alimentation et si oui, pourquoi ? Pourquoi l'Açai s'intègre-t-il bien dans votre alimentation ?

    Je pense que l'Açai est un très bel ajout à mon style de vie. Je ne le savais pas avant de rencontrer Margaux de The Holy Berry (digital), mais honnêtement, je suis tellement heureuse de cette découverte. Je choisis toujours les packs d'Açai pur, car ils contiennent pas moins de 99,98 % de baies d'Açai. C'est on ne peut plus pur, alors j'adore ça ! Après tout, il ne contient pas de sucres de fruits, les quelques glucides proviennent des fibres. Manger ceci a peu ou pas d’effet sur votre taux de sucre dans le sang et s’intègre donc parfaitement dans mon régime cétogène.

  • Quel est votre plat d’açai préféré ?

    Un bol petit-déjeuner à base d'Açai à base d'avocat ou de riz de chou-fleur surgelé avec du yaourt grec, des graines de chanvre, de la poudre de protéines et bien sûr du beurre de cacahuète. Oh, c'est vraiment quelque chose pour te rendre heureux. Je sors du lit avec plaisir (roulé) pour ça. J'aime aussi chercher des plats dans lesquels on peut utiliser la pulpe... J'ai aussi réalisé des cheesecakes ou des petites "fatbombs" avec.

    Vous avez réalisé une recette avec de l'Açai et du chocolat OKONO (merci beaucoup pour ça !). Était-ce facile de combiner ces 2 gourmandises ?

    À mon avis, le chocolat et l’Açai sont un mariage parfait. Deux superaliments combinés ne peuvent guère être autre chose qu’incroyablement savoureux. Je dirais : essayez la recette vous-même à la maison et ensuite acceptez. Savoureux!

    Retrouvez cette recette ici 

Merci beaucoup Natalie pour cette interview intéressante et votre point de vue personnel sur le céto et les graisses saines. Nous avons déjà trouvé cela inspirant !